dimanche 18 août 2013

CE PARTI DE PERVERS "CARLTONIENS"



Il su capturer nos espoirs en ces heures déjà lointaines où, sortant de vingt trois longues années d'un pouvoir sans partage de la droite la plus réactionnaire qui soit, il semblait arriver, porté par le vent salvateur du renouveau. Il bénéficiait alors, encore davantage que de notre adhésion politique, de notre affection, pour le bien être causé par l'espoir retrouvé...

Mais ces temps sont révolus et il faut avoir l'honnêteté de constater que, devenu l'instrument de la réalisation des ambitions de carriéristes sans foi ni loi, il est parvenu aujourd'hui, face à ses engagements fondateurs, au fait de toutes les trahisons...

Il s'agit désormais d'un parti de menteurs, de tricheurs, de faussaires, de manipulateurs, et même de pervers sexuels. Un parti de traitres à la nation, qui a vassalisé celle-ci au service de puissances étrangères et de puissances financières, qui a à son actif l'augmentation des déficits et la multiplication des chômeurs, et surtout la division dramatique de la nation en deux clans désormais irréconciliables. Il s'agit d'un parti de racistes, de sionistes, d'atlantistes, de bellicistes, d'impérialistes et de néocolonialistes, qui a encouragé deux guerres dévastatrices et engagé une troisième, contre des nations qui ne nous avaient alors strictement rien fait, et qui est parvenu par la combine politico-médiatique, à porter au sommet de la nation un homme qui par son effroyable médiocrité et son manque total de patriotisme, constitue pour elle une humiliation permanente...

Ce parti s'est donné la rose pour emblème, et tel n'est pas dans la déviation allégorique qui s'en suivra, le moindre de ses crimes quant on sait à quel point les forces symboliques sont nécessaires à la structuration d'une nation, et quand on se souvient que jusqu'alors, la rose était le symbole de la "raison"...

Paris, le 11 août 2013
Richard Pulvar