jeudi 6 août 2015

IL FUT LE PREMIER A PARVENIR AU POLE...!





Cet explorateur Matthews Henson ( 1866-1955 ), fut durant vingt trois ans le bras droit d’un autre explorateur, Robert Peary, retenu pour la postérité comme étant le premier à être parvenu au pôle nord. Il a totalisé 18 années d’exploration et mené 7 expéditions aux cotés de Peary. Il était très précieux pour ce dernier, non seulement en tant qu’excellent navigateur, mais surtout parce qu’il avait étudié et parlait couramment le langage des Inuits dont les explorateurs avaient la précaution de s’entourer pour pouvoir s’engager dans la région polaire.

Lors de l’expédition de 1909, Peary en avait engagé quatre. C’est sur le témoignage de ces derniers qu’on a su, mais Peary rentré d’expédition avait déjà reçu tous les honneurs, qu’avec eux, Henson avait précédé de trois quarts d’heure le groupe de Peary en ce lieu qui fut alors considéré à l’époque comme étant le pôle nord, et qu’en fait, Henson fut le premier à parvenir au pôle.

Ce fait fut reconnu en 1937 par le Club des Explorateurs, mais en 1848, la notoriété de Peary était telle que la Société Géographique de Chicago ne put faire autrement que de décerner à Henson et aux autres, une médaille collective pour la découverte.

Il sera cependant reconnu comme étant le véritable découvreur et décoré pour cela par le président Truman en 1950, et par le président Eisenhower en 1954. Mais la légende ne retiendra malgré cela que le nom de Peary.

Né de parents qui étaient déjà libres avant la guerre de sécession, c’est à 12 ans que Matthews Henson se trouve engagé dans la marine marchande comme garçon de cabine. Le capitaine le prendra sous son aile et, le considérant comme son fils, lui fera recevoir de l’instruction, tout en lui permettant de visiter le monde entier. Il deviendra au fil des années un marin très expérimenté, mais à la mort de ce père adoptif, il quitte la marine et se retrouve comme marchand de vêtements dans un magasin où il fera la rencontre de Peary. Celui-ci, intrigué par le parcours de Matthews, le prendra à son service.

Nous savons aujourd’hui par la relecture du livre de notes de Peary, que celui-ci s’était trompé dans ses calculs et qu’il n’était parvenu en fait qu’à quarante kilomètres du véritable pôle, ce qui n’enlève bien sûr rien à la beauté de l’exploit et au mérite de Henson. C’est curieusement le norvégien Roald Amundsen qui sans le savoir, le pôle étant alors réputé avoir déjà été atteint par Peary, sera le premier homme à passer au dessus du pôle nord, dans un ballon dirigeable en 1927, après qu’il fut le premier à atteindre le pôle sud en 1911...