jeudi 6 septembre 2012

HALTE AU BELLICISME !




Nous sommes citoyens de ce pays, responsables de nous-mêmes et responsables de lui.

Conscients que selon une relation de réciprocité établie logiquement entre nous et lui, qui fait que nous participons à sa réalité, tout comme tels qu’en nous-mêmes, nous procédons de celle-ci, nous devons demeurer extrêmement vigilants pour que par les soubresauts d’une crise historique qui le frapperait, nous ne nous laissions transformer en monstres par son mal, comme les citoyens imprudents de l’Allemagne se laissèrent jadis transformer par le mal de celle-ci.

Assurons-nous donc de nos jugements, pour qu’en aucune façon une maladie sociale ne fasse surgir des profondeurs insondables de nos âmes, des comportements dont nous sommes a priori éloignés de soupçonner que nous en portons bien les germes, et qui constitueraient les pires injures qui soient à la conscience humaine. Et nous devons être d’autant plus en alerte quant à nous-mêmes, que la manifestation de ces démons ne prendrait pas nécessairement la forme exaltée et spectaculaire qu’elle prit autrefois en Allemagne, ce qui nous mettrait alors en danger de manquer de les identifier comme tels.

Car soyons bien conscients à cet instant, que demeurer insensible au spectacle de nations injustement dévastées, comme c’est déjà le cas pour beaucoup d’entre nous à l’esprit fragile, et qui, victimes d’une propagande éhontée, ont été convaincus que ces crimes furent justifiés par une nécessité “humanitaire”, constitue déjà mine de rien parmi d’autres, un de ces comportements de la “bête”, dont l’exploitation par des esprits malfaisants nous a par le passé, entrainé dans un cataclysme planétaire à l’infâme bilan de cinquante cinq millions de morts...!

Il est donc de notre plus haute responsabilité de citoyens, de barrer la route par tous les moyens institutionnels dont nous disposons, à des hommes qui, par le jeu d’intrigues internes à leur parti, et à la faveur d’une manipulation médiatique organisée avec le concours de puissances étrangères, sont parvenus pour notre malheur à se hisser aux plus hautes responsabilités de notre nation. Car leur totale médiocrité intellectuelle, leur pauvreté d’esprit, celles-là mêmes qui leur ont valu d’être choisis par ceux qui s’emploient à les manipuler, afin d’une facilité pour eux de cet exercice, ne leur permet absolument pas de concevoir autre chose que la brutalité guerrière imbécile, avec le massacre de milliers de gens, pour prétendre régler des différents qui de plus, ne les concernent même pas directement, mais dont leur cervelle malade les laisse croire qu’ils sont nommés par le ciel pour les traiter.

Ce qu’il y a d’extrêmement grave dans cette affaire, c’est que les puissances étrangères qui manipulent ces mabouls par l’intermédiaire d’un lobby malfaisant, n’ont comme seul objectif que de réduire notre nation au rôle de supplétif de leur dispositif guerrier, pour en faire l’élément de première ligne des agressions auxquelles elles sont par leur nature même, historiquement vouées, puisqu’elles ne peuvent survivre que par l’entretien permanent de conflit dont elles s’alimentent, en véritables vampires des nations.

Il est temps pour nous de prendre conscience de la gravité de la situation qui est la nôtre, à savoir que les hommes auxquels la puissance d’un lobby malfaisant leur a permis de s’emparer des commandes de notre nation, sont consciemment ou non, volontairement ou non, des “traitres” aux intérêts de celle-ci. Car la finalité de leur action est clairement, comme nous l’avons déjà tristement expérimenté, de l’Irak, à l’Afghanistan en passant par la Somalie, la Côte d’Ivoire, et la Libye, pays dont les interventions militaires n’ont fait que décupler les tourments dont ils étaient déjà la proie, au prix de milliers de victimes, de nous entrainer dans le cycle infernal de conflits sans issue, au bénéfice de nations qui nous sont hostiles...


Paris, le 1er septembre 2012
Richard Pulvar