dimanche 22 janvier 2012

QUAND LA DEMOCRATIE EN EST REDUITE A SON SIMULACRE




C’est un fait incontestable, il se trouve à chaque fois une large majorité des Français, contre chacun des quatre candidats déclarés, les mieux placés pour l’élection présidentielle, susceptibles d’accéder au second tour, et de finalement l’emporter.

Le vainqueur qui ne représentera en réalité que son clan, et même qu’une fraction de celui-ci, ne le sera que parce que ses concurrents seront jugés encore plus néfastes que lui. Ceci, de sorte que l’élection aboutira à la désignation aux plus hautes responsabilités de la nation, d’une personne dont en fait, une large majorité des citoyens n’aura pas voulu..!
Est-ce bien cela la démocratie..?

C’est la mise en œuvre des procédures administratives et partisanes, qui n’ouvrent désormais la voie des investitures, qu’à des carriéristes de la politique, qui nous vaut d’être dans cette impasse...

Partant de là, le rôle de tout citoyen digne de ce nom, dans sa pertinence, sa dignité, et sa responsabilité, est de constater que nous sommes parvenus à un tel niveau d’incohérence de nos pratiques, qu’il dénature totalement notre démocratie, la réduisant à un simulacre d’elle, et donc de s’opposer vivement contre ce mensonge, plutôt que d’espérer de la façon la plus malhonnête qui soit, et au mépris le plus total de ses concitoyens, que c’est finalement son champion qui en tirera avantage...


Paris, le 21 janvier 2012
Richard Pulvar